mercredi 22 août 2012

Une sacrée mamie T1 à T4 -Yoshichi Shimada

 
1958, Hiroshima A cette époque au Japon, il est difficile pour une jeune femme d'élever seule ses deux fils. Acculée, Hikedo décide un jour de confier son plus jeune garçon, Akihiro, à sa mère qui vit à la campagne. Arrivé chez sa grand-mère, une vie complètement nouvelle va commencer pour Akihiro. Pas facile de quitter la ville pour la campagne quand on n'y est pas préparé ! Mais le petit garçon va vite s'habituer à sa nouvelle vie au grand air. Suivant l'exemple de sa super mamie débrouillarde, il apprend à s'adapter à toutes les situations.
Cela fait maintenant deux ans qu'Akihiro a emménagé chez sa grand-mère, dans la petite ville de Saga. La vie à la campagne, un peu rugueuse, n'est pas tous les jours facile. C'est toutefois dans la bonne humeur que le jeune garçon grandit, sous le regard attentif de sa super mamie ! Mais parfois, Akihiro ne peut s'empêcher de penser à sa mère restée à Hiroshima. Avec cette adaptation en manga d'un roman autobiographique qui a réveillé dans le coeur des Japonais les souvenirs d'un passé où les relations étaient plus humaines, Saburo Ishikawa réussit à nous décrire un monde rural à la fois rude et solidaire, mais aussi plein d'affection.
Cela fait maintenant trois ans qu'Akihiro vit avec sa grand- mère. Et il n'est pas au bout de ses surprises ! L'arrivée d'un nouveau venu à l'école viendra notamment perturber le quotidien du jeune garçon. Jusqu'alors leader incontesté de la course à pied, Akihiro va en effet trouver en ce nouvel arrivant un adversaire à sa mesure… Avec cette adaptation en manga d'un roman autobiographique qui a réveillé dans le coeur des Japonais les souvenirs d'un passé où les relations étaient plus humaines, Saburo lshikawa réussit à nous décrire un monde rural à la fois rude et solidaire, mais aussi plein d'affection.
L'avare est démoniaque! L'économe est un génie! Avec sa sacrée mamie qui se fiche joyeusement de la pauvreté, Akihiro mène désormais une vie heureuse à Saga. Bien qu'il ne puisse pas voir très souvent sa mère et son grand frère, le jeune écolier est toujours près à se faire de nouveaux amis ou même à découvrir la magie du monde du théâtre ambulant! Avec cette adaptation en manga d'un roman autobiographique qui a réveillé dans le coeur des Japonais les souvenirs d'un passé où les relations étaient plus humaines, Saburo Ishikawa réussit à nous décrire un monde rural à la fois rude et solidaire, mais aussi plein d'affection.
Note : 9:10

Mon avis :
 À la base, je ne lis pas, ou très peu de manga, comme je ne lis d'ailleurs pas de Bd, car j'ai tendance à les lire trop vite sans faire attention aux images, aussi parce qu'il faut bien le reconnaître les images des manga ne sont pas des plus jolies, du moins c’est ce que je pensais avant de découvrir une sacrée mamie !
Ce qui m'a attirée dans ce manga c'est qu’il est tiré d'une adaptation autobiographique ! Et découvrir la vie d'un petit garçon dans les années 50 gardé chez sa mamie m'a tout de suite plus. À peine le premier tome fermé je savais que je suivrai Akihiro tout au long de ses aventures.
Ce manga comporte 11 tomes, je lirai les 6 derniers avec un grand plaisir.x



Une sacrée mamie - Yoshichi Shimada et Saburô Ishik - 208 pages-  Delcourt - 7.59€

*Commandez Une sacrée mamie

3 commentaires:

  1. J'adore cette série, j'en ai trois en attente de lecture !

    RépondreSupprimer
  2. Si vous avez des mangas dans le même genre à me conseiller n'hésitez pas :)

    RépondreSupprimer