jeudi 8 mars 2012

No impact man de Colin Beavan

No impact man de Colin Beavan

Comme nous tous, Colin Beavan en a marre d'assister, impuissant, au réchauffement climatique, à la déforestation et aux gaspillages en tous genres... Il refuse d'être partie prenante dans la fonte des glaces et de la disparition des ours polaires. Son défi : vivre un an en réduisant au maximum son empreinte environnementale. Jusque-là, pas de quoi parader, d'autres l'ont fait avant lui. La grande
différence c'est que ledit Colin Beavan vit en plein coeur de Manhattan, au 9e étage d'un building.
Et qui dit réduction des émissions de carbone dit pas d'ascenseur, de climatiseur, de réfrigérateur, de transport motorisé, entre autres, et quand on est un jeune père de famille, l'aventure tourne vite au casse-tête. Son premier challenge : convaincre sa femme, quelque peu accro au shopping, de jouer le jeu. Le deuxième : renoncer aux couches et aux plats à emporter. Passées ces étapes... eh bien, tout reste encore à faire. L'expérience dure un an, le compte à rebours est enclenché !

Premier paragraphe :
Est-il réellement possible de vivre de manière écologique ?
C'est la question à laquelle Coin Beavan a tenté de répondre avec No Impact Man, Il a renoncé au plastique, a consommé uniquement des produits bio, a adopté la bicyclette et a même fini par couper l'électricité, d'une manière générale, il a fait tout ce qui était en son pouvoir pour tenter de sauver la planète, un pari un peu dingue dans lequel il a entrainé sa fille et sa fashionista d'épouse.
Voici son aventure, un récit étonnant, qui s'inscrit dans le cadre des enjeux écologiques décisifs de notre époque, le témoignage d'un homme fidèle a ses principes qui, pendant 1 an, s'est efforcé de n'avoir aucun impact sur l'environnement, tout en continuant à habiter au neuvième étage d'un immeuble, en plein cœur de New-York, ce qui signifie concrètement : pas de déchets, pas de produits toxiques rejetés dans l'eau, pas d'ascenseur, pas de métro, pas d'emballages, pas de climatisation, pas de télé, pas de papier-toilette


Note : 8.5/10

Mon avis :
Un livre que j'ai dévoré. Je ne lui pas mis plus de 8,5 car j'y ai trouvé un peu trop de blabla scientifique à mon goût, j'airai préféré lire l'expérience de colin Beavan plus comme un blog au jour le jour. Mais son expérience est quand même assez incroyable : se passer de papiers toilette et de café (entre autre) me paraît à moi juste impossible !!












50 états, 50 billets , le challenge : New-York

1 commentaire:

  1. Un livre que j'ai très envie de découvrir ! Hop, billet ajouté !!

    RépondreSupprimer