mardi 20 mars 2012

Bye Bye Blondie de Virginie Despentes

Bye Bye Blondie

« Une fille qu’on rencontre en HP n’est pas une fille qui rend heureux. Il voulait jouer contre le reste du monde, avoir raison contre toutes les évidences,
il pensait que c’était ça l’amour. Il voulait prendre ce risque, avec elle, et qu’ils arrivent sur l’autre rive, sains et saufs. Mais ils réussissent juste à s’entraîner au fond. Il est temps de renoncer… »
Gloria a été internée en hôpital psychiatrique. Contre toute attente, la punkette « prolo » y a rencontré Éric, un fils de bourgeois aussi infréquentable qu’elle ; ils se sont aimés comme on s’aime à seize ans. Puis la vie, autant que les contraintes sociales, les a séparés. Vingt ans après, à nouveau, leurs chemins se croisent.
Portrait d’une femme blessée aux prises avec ses démons, traversée des années punk, chronique d’un amour naufragé, Bye Bye Blondie est sans doute le livre le plus émouvant de Virginie Despentes.

Premier paragraphe :
Elle se dérègle. Ça ne va pas en s'arrangeant, ni même en stagnant. Elle était convaincue, d'expérience, qu'à chaque fois qu'elle s'approchait trop près du bord, elle saurait faire pirouette arrière. Seulement, cette fois, elle ne contrôle rien, « sans les mains ». Tous les warnings clignotent en vain et elle sent les gens s'inquiéter, s'éloigner au fur et à mesure. Elle vient de s'engueuler avec son petit ami, elle aurait pu le tuer. S'en est fallu d'un centimètre, d'une seconde. Flirt poussé avec le drame. Il aurait suffi qu'il soit un peu moins rapide, un peu moins agile, un peu moins fort qu'elle. Comme après chaque déflagration, elle est particulièrement calme, lucide et honteuse.

Pourquoi ce livre ?
Parce que j'ai vraiment adoré le premier livre que j'ai lu de Despentes : Les jolies choses. Donc, je continue ma découverte de cette auteure, et c'était le seul de dispo sur Pochetroc

Note : 7.0 /10

Mon avis :
Je n'arrive pas à savoir si j'ai aimé, ou pas ce livre. L’écriture est plaisante, j'aime bien le style de Virginie Despendes, mais j'avais une sensation de gène pendant ma lecture, peut-être dû au personnage de Gloria qui m'a dérangée.
Elle m'a donné l'impression d'être une nana qui ce plait dans la galère, car même quand tout allait bien bien pour elle, elle n'avait qu'une envie finalement c’est retourner dans son monde de SDF alors qu'elle était en passe de réussir sa carrière et sa vie amoureuse.

Bref, ce n'est pas mon Descentes préféré, bon en même temps je n'en ai lu pour le moment que 2 !

Ce que j'ai pas aimé :
Les phrases courtes qui rythment bien la lecture.

Ce que n'ai pas aimé :
L'univers des hôpitaux psychiatriques qui m'a oppressée et qui a, du coup, un peu gêné ma lecture.



Bye Bye Blondie, le Film .


Date de sortie 21 mars 2012 (1h 37min)

Réalisé par : Virginie Despentes
Avec : Emmanuelle Béart, dans le rôle de
Frances et Béatrice Dalle dans le rôle de Gloria.










Bon, déjà première interrogation par rapport à l'historie du livre : Gloria est devenue lesbienne ? Mais pourquoi donc !!?
J'ai entendu un ITW de Virginie Despantes qui expliquait qu'elle trouvait injuste qu'il n'y ai pas plus d'histoire homosexuelle au cinéma, étant elle-même lesbienne elle voulait voir des films qui la concernait donc c’est pour cela qu'elle a fait ce choix. Mais du coup, son film est soumis à un avertissement pour le jeune public : concernant des scènes qui pourraient choquer leurs sensibilités. Ces scènes : des bisous entre 2 femmes ! Rien de choquant pourtant, aucune scène de sexe, pas de fille nue rien, juste des bisous entre 2 filles?! Perso je n'ai pas encore vu le film.
Je me porterai volontaire pour le projeter dans mon ciné, bien que je déteste Beatrice Dalles et que j'ai des soucis avec le personnage de Gloria, alors je ne sais pas ce que cela va donner !!

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire